Reiki Magnétisme

Le terme « reiki » existe dans le shingon où on évoque lors des méditations le fait d’absorber le ki de l’univers ainsi que dans le shinto.
La première publication sur le sujet date de 1919 au Japon, sous la plume d’un naturopathe nommé Mataji Kawakami et dans son ouvrage « Reiki Ryoho to sono Koka » (« Reiki Ryoho et ses effets »). Le terme ne sera utilisé par Mikao Usui qu’à partir de 1924.

Selon Chrish Marsh et Dave King préalablement, la méthode de soin porte les noms d’Usui-Do (voie de M. Usui) ou Usui Téaté (guérison par le toucher de M. Usui). Selon Hiroshi Doï et la Usui Reiki Ryoho Gakkai de Kyoto (la Fondation originelle de reiki), cela est inexact Sur la tombe de Mikao Usui, ce sont les termes « reiki » et « reihô » (voie spirituelle) qui apparaissent exclusivement. La syllabe « rei » désigne l’esprit. La syllabe « ki » est issue du chinois « qi » (prononcer « tchi »), qui désigne l’énergie universelle. Celle-ci est aussi appelée prâna dans les langues indiennes. Le reiki est donc étymologiquement : la force universelle de l’esprit.

Selon Idriss Lahore, c’est au cours d’une « expérience de mort imminente » qu’il aurait pris conscience de ses dons de guérisseur.

La méthode de soin appelée reiki fut mise au point au Japon par son fondateur, l’homme d’affaires japonais Mikao Usui (1865-1926) à partir de 1922, peut-être même avant 1918

Bien qu’il existe aujourd’hui différentes manières d’appréhender et de présenter le reiki, selon la plupart de ses praticiens, l’un des buts du reiki est de soulager les souffrances, d’apporter un calme mental, une paix intérieure et un bien-être en général.

Il se fonderait sur le concept du taoïsme chinois Ch’i ainsi que celui du Zen et des Arts martiaux japonais ki, « énergie universelle de vie » (l’équivalent du Ch’i chinois et du Ki japonais est le prâna dans la philosophie indienne), le « souffle vital » qui circule partout dans la Nature, notamment dans le corps, permettant son fonctionnement et reliant les êtres entre eux.

La caractéristique principale du Reiki reste le concept de canalisation, c’est-à-dire la capacité du praticien reiki à servir de canal à une circulation de l’énergie vers une personne.

C’est une pratique par imposition des mains. Le Reiki se répercute différemment sur chacun(e) mais agit toujours là où la personne en a le plus besoin. Il agit sur le corps en renforçant le système immunitaire, il débloque les énergies et aide à purifier le corps de ses toxines, il soulage les symptômes de la douleur et du stress, il rééquilibre les émotions. Le Reiki a un effet relaxant et calmant sur le système nerveux, aussi en cas de choc (physique / émotionnel) et après un accident.

Le Reiki est compatible avec toute autre thérapie ou traitement médical, sans effet négatif, ni contre-indication mais il ne remplace en aucun cas un traitement médical !

« N’oublie jamais l’arbre que tu es. Ne perds jamais contact avec tes racines et laisse monter en toi sa sève et sa verticalité » B. Berset

Le magnétisme

Le système de guérison Pharaons, comporte à l’heure le rééquilibrage des énergies d’activation des énergies divines spécifiques à la guérison, la libération des différents aspects et les énergies de notre être.

Le système énergétique guérisseur Pharaons traite tous les plans : éthérique, émotionnel, mental, spirituel et physique.

Ce système de guérison a été transmis à Roland Auer entre mai et octobre 2012.

Bienfaits de l’énergie Pharaons :

Active notre capacité d’auto-guérison et transmission d’énergie curative à celles et ceux qui font appel à nous.
Aligne, harmonise, purifie, recharge les chakras et les corps subtils
Nettoie, aligne et renforce l’aura
Aide à renouer avec l’amour de soi, la confiance et l’affirmation de soi
Reprogramme le mental pour la manifestation de nos désirs
Rééquilibrage et augmentation de l’énergie
Relâchement des tensions
Profonde relaxation, stress, burnt-out
Angoisses, anxiété, insomnies
Etc.

 

Les secrets 

  • pour arrêter le sang
  • pour couper le feu
  • pour stopper le mal de dos
  • pour diminuer une douleur dentaire
  • etc