Qui suis-je

Ma présentation :

Bonjour, j’ai commencé ma vie d’adulte en m’occupant de 2 ados atteint de troubles psychotiques, en parallèle je suivais des cours pour mon apprentissage ménager.

Ensuite, je suis allée travailler en cuisine dans un hôpital pour un apprentissage de cuisinière que j’ai obtenu le CFC en 1987. Par la suite, j’ai travaillé dans notre petite entreprise de traiteur à domicile, durant 15 ans avec mon mari et nos 3 enfants. Je les suivais dans leurs activités de loisir, depuis tout petit avec la gym.

Déjà en 1988, durant 3 ans, chaque semaine, je confectionnais 13 kg de variétés de pain que j’inventais au gré de mes envies pour mes collègues de travail de l’hôpital. Un petit job qui occupait mon temps, en élevant notre premier garçon. Puis nous sommes allées habiter 10 ans dans un EMS ou j’ai travaillé durant 6 ans comme aide soignante au service de la salle à manger. En plus de mon travail, j’étais à l’écoute des résidents pour leur petits plaisir, leur tenir compagnie, pendant et après les repas.

Mes enfants ont grandi et j’ai repris des études pour me spécialiser dans la cuisine diététique que j’ai obtenu le CFC en 2005. J’ai travaillé quelques années dans la vente de produits laitiers tout en faisant des remplacements dans les cuisines d’EMS, école, hôpitaux, je me plais beaucoup dans ce contexte, je rencontrais de nouvelles personnes, beaucoup de richesse.

Ma passion pour le chant, dans divers chorales, des chants d’églises et profanes, pendant 25 ans. J’étais passionnée de sport, la course à pied de montagne dont Sierre-Zinal, Neirivue-Moléson, le vélo, la gym, l’aquagym et le yoga.

Toujours prête à donner un coups de main, j’ai intégré des comités en prenant diverses fonctions de secrétaire, de comptable, bibliothécaire, vice-présidente et monitrice pour la gym Parent-Enfant durant 6 ans.

Suite à 2 opérations, j’ai arrêté la cuisine devenue trop pénible.

Depuis de nombreuses années, je suis une véritable passionnée de santé bien-être, développement personnel, nutrition et techniques énergétiques, c’était devenu alors assez évident de suivre une formation de thérapeute.

Mon métier était tourné vers mon prochain, cuisiner pour faire plaisir aux personnes ou pour les aider dans leur maladie à retrouver la santé, au mieux-être.

Je me ressource dans cette nature magnifique, passionnée par cette beauté que j’aime admirer, depuis mon tout jeune âge, surtout les arbres, les fleurs, les plantes, les montagnes, les paysages à toutes saisons. Je pratique aussi des activités sportives comme la marche à pied.

J’ai commencé par suivre des cours d’aromathérapie, puis des cours de réflexologie, des cours d’anatomie, durant 4 ans et demi pour devenir réflexothérapeute diplômée à fin 2019.

Pour mes formations depuis 2016, j’ai suivi environ 640 h de cours de réflexologie, 165 h de cours d’aromathérapie, 150 h d’anatomie,….

La comparaison, pour mon CFC de diététique, j’avais suivi 360h d’école d’anatomie et de pathologie, avec 1 an à 80% (1080 h) de travail en hôpital suivi par un maître d’apprentissage avec un brevet de cuisinier diététicien et des diététiciennes  au Centre Formation Professionnelle de Sante Social à Genève CFPS diététique.   Les mêmes cours que les podologues, les assistantes sociales, les ambulanciers, etc … En pré requis pour débuter cette formation, on doit être en possession du CFC de cuisinier et de 4 ans d’expérience dans le métier. Ce petit éclaircissement s’impose pour les personnes qui croit que cuisinier en diététique c’est de la simple cuisine. 

Pour obtenir mon certificat de branche de réflexologie, il me reste à suivre des cours de pathologie.

Mon passé a travaillé dans les hôpitaux, les EMS m’ont permis de m’enrichir, mais les institutions de reconnaissance ne reconnaissent rien.

Le plus pénible durant ces dernières années n’ont pas été les cours, je comprends vite, je retient assez facilement.  Les déplacements, 2 à 3h de train le matin et le soir pour rentrer, en hiver avec les retards, les problèmes techniques, les changements de train, j’ai passé juste 6h par jour dans les transports publics.