La betterave rouge

La betterave est cultivée en France, aussi bien pour sa variété potagère que pour la sucrière. Son goût très doux et sucré, délicat, est apprécié en crudités ou cuisiné et accommodé. Pensez à l’intégrer à vos menus hebdomadaires, dès qu’elle est présente sur les étals, pour bénéficier de toutes les vitamines et les nutriments qu’elle contient.

  • Une betterave pèse 300 g en moyenne. Parente de la blette , la betterave rouge peut être aplatie, globuleuse ou allongée selon la variété.
  • La betterave, riche en sucre, est moyennement calorique. Sa consommation régulière est néanmoins recommandée, pour sa richesse en vitamines, minéraux et oligo-éléments essentiels.
  • La betterave est disponible toute l’année.
  • La betterave peut aussi bien être consommée crue, râpée, que cuite. Elle est alors délicieuse simplement cuite à l’eau ou au four, ou encore poêlée et relevée d’épices.
  • La pleine saison de la betterave est d’octobre à mars mais on peut en trouver toute l’année.

La gamme variétale des betteraves est très étendue. En Europe, nous sommes particulièrement familiers des betteraves sucrières et des betteraves potagères ; les premières étant exclusivement destinées à la fabrication du sucre.

  • Robe : D’une belle couleur rouge, la betterave peut être allongée, aplatie, tronconique ou plus couramment sur les étals, arrondie.
  • Production : Elle prospère dans tous le nord de l’Europe
  • En bouche : Consommée crue ou cuite, la betterave possède une saveur fine et sucrée.

Parmi les variétés de type rond, citons Action, Boro, Grenade, Kestrel, Monopoly, Pablo, Red Ace, Red Titan, Red Val ou encore Rhonda. 

Le choix d’une belle et bonne betterave est une question d’apparence. Le label de qualité peut aussi orienter votre choix. Après achat, ce légume rustique se conserve très bien au froid.

  • La betterave crue doit présenter une peau à peine desséchée ;
  • L’écorce de la betterave cuite doit être parfaitement lisse. Aucun signe de dessèchement ne doit être perceptible.

Crue ou cuite, la betterave rouge se conserve, après achat, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Quelques consignes supplémentaires pour garder toute sa saveur :

  • avant de la stocker au frais, coupez les fanes de la betterave crue pour ne laisser que 3 cm de tige ;
  • qu’elle soit cuite ou crue, emballez-la dans un sachet en papier ou déposez-la dans une boîte hermétique. Elle peut être consommée dans les 5 jours suivant l’achat.

La betterave rouge cuite sous vide est la seule à bénéficier d’un label certifiant sa qualité.

Le conditionnement de la betterave prend trois formes différentes, selon la période de l’année :

  • en vrac, les betteraves fraîches, encore pourvues de leurs feuilles, sont présentes sur les étals de mai à octobre ;
  • cuites, elles sont également présentées en vrac, mais sont disponibles toute l’année ;
  • présentées dans un emballage sous vide, elles se conservent plus longtemps.

La betterave est une plante rustique. Si sa culture ne réclame pas de soins particuliers, il n’en va pas de même après la récolte, où le légume va faire l’objet de contrôles attentifs.

  • La betterave pousse en pleine terre. Ses racines sont recueillies à l’été, avant les premières gelées qui leur sont fatales.
  • Au terme de la récolte, les betteraves sont débarrassées de leurs feuilles, avant d’être expédiées pour être commercialisées où d’être ensilées pour l’hiver.
  • Les betteraves conservées en silos aérés sont peu à peu envoyées à la cuisson.
  • Avant d’être cuits, les légumes sont triés et calibrés. Leur teneur en sucre est rigoureusement contrôlée.
  • Lavées et épluchées à la vapeur, les betteraves sont ensuite cuites, emballées sous vide, et enfin pasteurisées ou stérilisées, pour garantir leur bonne conservation.

La betterave et la blette , bien que totalement dissemblables, sont cousines ! Toutes deux sont nées de l’évolution de la blette maritime, qui poussait à l’état sauvage sur les rivages de la Méditerranée et de l’Atlantique.

La betterave rouge doit sa saveur très douce à sa haute teneur en sucre. Elle est donc assez énergétique, mais apporte une belle quantité de vitamines, minéraux et oligo-éléments. Sa consommation, crue ou cuite, vous garantit vitalité et bien-être. Dégustez-la de temps en temps pour varier vos menus.

Crue, râpée et assaisonnée de vinaigrette, la betterave contient deux fois plus de vitamine C (5 mg/100 g).

Calories (kcal pour 100 g)

43,4

Protides (g pour 100 g)

2,3

Glucides (g pour 100 g)

7,17

Lipides (g pour 100 g)

0,1

Vitamine C (mg pour 100 g)

5

Vitamine B9 (µg pour 100 g)

74

Potassium (mg pour 100 g)

266

Soduim (mg pour 100 g)

54,1

Zinc (mg pour 100 g)

0,31

Manganèse (mg pour 100 g)

0,46

En plus de sa haute teneur en vitamines, la betterave est riche :

  • en fibres (2,3 g/100 g en moyenne) ;
  • en eau (87, 2 g/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2013 (betterave rouge cuite)